Communiqué de presse du 1 Avril 2008

Aller en bas

Communiqué de presse du 1 Avril 2008

Message  manoo le Mar 1 Avr - 16:26

Etudiants IFRAMES La Classerie Nantes Le 1er Avril 2008
Contact : Yann Houssier / 06 79 64 27 84
Site : www.lesocialvamal.forumsactifs.com
Mail : lesocialvamal@hotmail.fr

FORMATION INITIALE DES TRAVAILLEURS SOCIAUX EN PERIL

Objet : Information à diffuser sur le mouvement d’étudiants en travail social à Nantes


Qui sommes nous ?

Les étudiants de l’école l’IFRAMES La Classerie : le mouvement étudiant autour du problème de la gratification des stagiaires entre dans une seconde phase de mobilisation. Désormais élargi à l’ensemble de l’école d’éducateurs l’IFRAMES La Classerie, il intègre aujourd’hui aussi les autres écoles en formation initiale en travail social (Educateurs de Jeunes Enfants, Assistants de Service social). La mobilisation s’est donc renforcée à La Classerie compte tenu du caractère alarmant de la situation des stagiaires étudiants, et donc des futurs professionnels du travail social.

Nous tenons particulièrement à souligner que la mobilisation étudiante locale et nationale rencontre le soutien et la préoccupation des grandes associations d’employeurs du secteur social et médico-social (Snasea, SOP, FEHAP, Fegapei, Croix-Rouge française, Unifed, Uniopss, Unapei, Unasea et FNARS)1, ainsi que l’appui de la plupart des centres de formation de travailleurs sociaux.

Pourquoi sommes-nous en mouvement ?

A) Depuis la sortie du décret du 31 janvier 2008-96 et sa circulaire du 27/2/2008 relatifs à la gratification des stages de 3 mois et plus, c’est la formation initiale des travailleurs sociaux qui est en péril, en effet :

- Le décret 2008-96 oblige les institutions sociales et médico-sociales à gratifier leurs stagiaires de 3 mois et plus sur leurs propres budgets, alors qu’aucun financement supplémentaire ne leur est accordé.
- Le décret et sa circulaire ne sont applicables qu’au secteur privé. Les stagiaires en institutions de la fonction publique ne sont pas concernés par la gratification.
- Il reste beaucoup d’imprécisions dans la circulaire qui nécessitent d’être éclaircies : 3 mois consécutifs ou en alternance ? Bénéficiaires de l’Assedic sont-ils concernés ?
- Les stagiaires de niveaux IV (Moniteurs éducateurs…) ne sont pas pris en compte alors qu’ils sont en formation sociale et ont des stages de plus de trois mois.

B) Les conséquences :

- Refus des institutions sociales et médico-sociales à prendre des stagiaires étudiants. En effet un sondage téléphonique effectué par les étudiants de la Classerie révèle le caractère dramatique de la situation : chiffre % bon nombre d’associations du secteur social et médico-social de Loire-Atlantique gèlent l’accueil des stagiaires.
- Des conventions de stages en cours ont déjà été rompues. Le risque que cette pratique s’étende est inquiétant.
- Remise en question du cursus de formation en alternance qui est l’essence même de la formation, et de ce fait du diplôme.
- Risque que les stagiaires soient considérés comme des salariés.
- Risque de discrimination en fonction des situations financières (Assedic, Boursiers...)

C) Nos revendications :


• La gratification immédiate et pérenne de tous les stagiaires étudiants conformément au décret 2008-96, quel que soit le niveau de diplôme : III ou IV (Moniteur Educateur, professions animateurs, …) ; quel que soit leur statut : Assedic ou boursier, … ; quel que soit le secteur du terrain de stage : privé ou public.
• La gratification doit être attribuée par un organisme indépendant du lieu de stage pour ne pas créer un rapport d’employé à employeur, ce qui remettrait en cause l’essence même du rôle de stagiaire.
• Nous revendiquons la gratification pour tous les stages en cours à la date d’application du décret 2008-96.

Actions menées

Depuis le 20/03/2008, nous avons mené conjointement avec d’autres formations du secteur social et médico-social (Assistants de Service Social, Moniteurs Educateurs, Educateurs de Jeunes Enfants et Educateurs Spécialisés) des actions de mobilisations : rendez-vous au Conseil Régional (suite auquel Mr Auxiette a envoyé une lettre au ministre Xavier Bertrand), au Conseil Général et à la DRASS, interviews radio et télé, manifestation à Rennes des étudiants en travail social du Grand Ouest etc…



Bilan de ces différentes rencontres :

A la suite de ces différentes rencontres avec les administrations concernées, il en est ressorti le constat suivant :
- Soutien sur le principe du droit à la gratification des stagiaires toutefois pas de réponses concrètes dans l’immédiat (faute de ressources budgétaire suffisantes).
- La D.R.A.S.S. et les institutions territoriales (département et conseil régional) se renvoient chacune les responsabilités ou les incombes à l’Etat. Il nous apparaît que la perspective de concertation entre ces différents acteurs est difficile à mettre en place.
- Malgré la situation d’urgence, les étudiants font face à la lenteur des autorités administratives.

De plus, des lettres informatives et revendicatives ont été envoyées aux députés et sénateurs de Loire Atlantique et de Vendée, au président de la République, au 1er ministre et au ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité.

Action à venir

Manifestation nationale par régions le jeudi 03 avril 2008, 14h30, à Angers place du Ralliement.



L’Unapei (Union national d’association de parents d’enfants en situation de handicap), Uniopps (Union Nationale Inter-fédérales, des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux), Unasea (Union National des associations de Sauvegarde de l’Enfance, de l’Adolescence et des Adultes), Fnars (Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale), Snasea (Syndicat National au service des Associations du secteur Social et Médico-Social), Sop (Syndicat général des Organismes Privés sanitaires et sociaux à but non lucratif), Fehap (Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne), Fegapei (Fédération Nationale des Associations de Parents et Amis Employeurs et Gestionnaires d’Etablissement et Services pour Personnes Handicapées Mentales), Unifed (Union des Fédération et Syndicats Nationaux d’Employeurs sans but lucratif du secteur social et médico-social). Source d’information : Magazine National ASH.

manoo

Messages : 20
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum