COMPTE RENDU ENTRETIEN AVEC un conseiller parlementaire Du mardi 8 avril 2008

Aller en bas

COMPTE RENDU ENTRETIEN AVEC un conseiller parlementaire Du mardi 8 avril 2008

Message  alexa35 le Mer 9 Avr - 23:36

COMPTE RENDU ENTRETIEN AVEC
un conseiller parlementaire

Du mardi 8 avril 2008

Présents :
- conseiller technique parlementaire ;
- 2 AS1 ;
- 3 ES1 .

Nous lui avons expliqué notre situation. Il en parlera à Mr AYRAULT.

En ce qui concerne les lettres aux députés, le sujet risque d’être évoqué ces jours ci.

Un groupe de socialistes constitué en association et composé d’environ 250 députés pourrait nous recevoir, d’ici une semaine à 10 jours. Si ce n’est pas possible, il parlera de notre mouvement en notre nom.

Le conseiller parlementaire va nous communiquer les coordonnées d’un journaliste ainsi que celles du site MEDIAPART, pour une diffusion de notre mouvement.

Il va également contacter Mme CHOQUET (adjointe à l’action sociale) et Mme MEUNIER (adjointe à la santé).

Il propose que nous lui envoyons nos revendications et nos communiqués de presse afin qu’il relaye l’information au niveau local et national. Il nous indique que notre cas n’est pas isolé, que la politique sociale est mise à mal. Il a également proposé de nous mettre en contact avec une coordination mise en place cette année, qui réunit des personnes de la santé et du social.

Il se charge de contacter Mme GILARD qui s’occupe de la coordination santé. En effet, il pense qu’une ouverture avec nous serait intéressante car nous représentons le début de la chaine du travail social.

D’après lui, il faut radicaliser notre message et travailler sur l’image du travail social en manifestant devant les mairies annexes et en mettant en place des micro-actions pour toucher directement les personnes qui ne nous connaissent pas.

La gratification est importante dans la situation actuelle. Il ne faut pas la lâcher !!
Par contre selon lui, le RME reste utopique. En défendant la gratification, nous souhaitons une reconnaissance du travail social effectué. Il faudrait donc travailler sur cette gratification et créer un rapport de force, un dialogue pour pouvoir négocier avec les institutions, les écoles de formation et les travailleurs sociaux.

L’idée d’une coordination étudiante soutenue par une coordination intersyndicale est un bon moyen pour nous faire entendre.

Si dans 4 semaines, rien n’a évolué, il faudra le recontacter.

Séverine ES1

alexa35

Messages : 5
Date d'inscription : 08/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum